Gros plan sur la peinture extérieure

Choisissez votre peinture extérieure en connaissance de cause. Dans le cadre de notre guide sur les travaux de peinture extérieure (voir ici), faites le point sur les différents types de peinture extérieure.

Types de peinture extérieure

Vous trouverez sur le marché trois types de peinture extérieure : en phase solvant, en phase aqueuse et minérale (à la chaux). Pour améliorer l’isolation thermique de votre habitation, la peinture isolante convient également à une utilisation à l’extérieur.

En phase aqueuse

Ce type de peinture extérieure existe en de nombreuses variantes selon leur composition. Ainsi, on distingue entre autres les peintures extérieures latex, acryliques, hydropliolites et siloxanes. Toutefois, elles présentent les mêmes caractéristiques.

Les peintures extérieures en phase aqueuse sont microporeuses : en laissant respirer la surface du support, elles favorisent l’évaporation. Puisqu’il s’agit de peintures à l’eau, elles sèchent rapidement et dégagent peu d’odeur. Les peintures extérieures en phase aqueuse résistent très bien aux rayons ultra-violets et aux intempéries et ne risquent pas de se fissurer.

Pots de peinture

Il existe différente sortes de peinture pour l'extérieur.

En phase solvant

Plus toxiques que ceux en phase aqueuse, les produits en phase solvant sont moins écologiques et plus chers. Toutefois, ils présentent l’avantage d’être particulièrement résistants aux moisissures et à la mousse. Tout en restant microporeux, ce type de produit limite l’absorption d’eau par le support. Au contraire de certains types de peintures extérieures, celles en phase solvant ne s’écaillent pas.

Minérale à la chaux

Naturel, ce type de peinture est écologique. Les peintures extérieures minérales laissent respirer le support et entravent le développement des champignons. Elles résistent aux intempéries et aux UV. Si le peintre ne l’applique pas correctement, la peinture à la chaux peut facilement se fissurer et endommager le support. Par ailleurs, elle n’est pas lavable.

Conseils pour peindre à l’extérieur

Appliquées en plein soleil, les peintures extérieures risquent de sécher de façon non uniforme. Le matin, la rosée peut également entrainer le même effet. Puisque le séchage des peintures extérieures est fortement influencé par les écarts de températures, il est recommandé de peindre au printemps ou en automne. Pour que votre peinture dure et surtout pour un résultat esthétique satisfaisant, il est recommandé d’appliquer une sous-couche avant de peindre.

Si vous souhaitez peindre des volets en bois ou en métal, la peinture anti-rouille constitue une bonne alternative. Pour peindre un portail, vous trouverez différentes astuces en consultant l'article « Peindre un portail en fer : ce qu'il faut savoir ». Pour les autres matériaux, comme le PVC, référez-vous à l’article connexe « Peindre du PVC : quel type de peinture ? ».

A lire aussi

Faire ravaler sa façade pour la maintenir en état

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter